Micro Jardins

2 micro jardins et un composteur

 

L'hiver n'est pas propice au jardinage !

Mais il en faut plus que ça pour décourager un Massyculteur.

 

A l'emplacement d'une épave, deux modules de jardins en carré seront mis en place cet hiver.

Destiné à servir 4 foyers en herbes aromatiques et petit légumes, ces deux modules feront figures de laboratoire pour cette activité.

Un compost viendra compléter ce micro jardin.

Près de 6 m2 de sol massicois seront ainsi rendu à leur fonction nourricière.

 

Un véhicule est extrêmement consommateur d'espace. Autant de surface retirée généralement à la production alimentaire et à la perméabilité des sols indispensables à la régénération des nappes phréatique. Il est coutume de dire qu'une voiture occupe 3 à 4 fois sa surface au sol : Une fois sur son lieu de stationnement résidentiel, une fois sur la route (le garage n'est généralement pas occupé pendant que la voiture roule) et une fois sur le lieu de destination.
Si on ajoute, les interstices des infrastructures routières (talus, échangeurs, ronds points, ...) l'automobile grignote peu à peu les dernières possibilités en ville, pour les habitants de disposer de terrains cultivables et de se nourrir de leur propres
productions.

 

12 octobre - 12h00 :

Le plateau est là, prêt à emmener la carcasse de l'Opel Kadett. La tâche s'annonce difficile : une roue bloquée, des pneus dégonflés, une ruelle étroite dans laquelle aucun camion ne peut s'engager.

L'épave a d'abord était traînée jusqu'en bas de la ruelle, attelée à une seconde voiture.

A ce stade, la rue de la division Leclerc a été bloquée à son début pour éviter tout embouteillage. D'autres voisins me sont venus en aide pour pousser la carcasse sur la rue, face au plateau.

En moins d'un quart d'heure, tout était fini.

 

L'espace est libéré et déjà des fleurs en ont pris possession

.

 

16 octobre :

Peut-être le dernier week-end ensoleillé de l'année. Profitons en pour travailler dehors.

Le ciment qui couvre les pavés de la ruelle doit être retiré avant de mettre en place les potagers en carré.

Mathieu découvre les joies du pied-de-biche et du principe du levier.

 

Un jardin au pied de l'immeuble

 

Les adhérents habitants dans des logements collectifs sont nos ambassadeurs pour cette activité.

 

Elle consiste à installer gratuitement dans une résidence collective un pack comprenant :

  • Un micro jardin (jardin en carré)
  • Un composteur
  • Un dispositif de récupération d’eau (facultatif)

 

 

L’installation est réalisée gratuitement par l’association.

L’adhérent résident entretien le compost, avec l’aide éventuelles des autres adhérents.

 

Des animations autour du micro jardin peuvent être organisées :

  • Pour animer les semailles
  • Pour éduquer au compostage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces animations sont aussi l’occasion de recruter de nouveaux adhérents.

 

Cette installation permet aux résidents et riverains de venir déposer leurs déchets organiques dans le composteur et ainsi de diminuer leur volume de déchets.

La taxe sur l’enlèvement des ordures ménagères est selon la mairie proportionnelle aux volumes de déchets enlevés. Ce dispositif doit donc contribuer à faire baisser les taxes locales supportées par les massicois.

 

L’intérêt environnemental de cette activité réside dans le fait que le compost entretien une macrobiotique du sol.

Mais le micro jardin permet surtout à des citadins pour lesquels l’accès à la terre est devenu difficile de se retrouver autour d’un parterre cultivé en partage. Lieu de rencontre, de pique-nique, ce micro jardin permet de cultiver quelques herbes aromatiques, alliant plaisir et petites économies.

Des saveurs nouvelles seront accessibles aux apprentis jardiniers.