Jardins Duo

Jardins en duo - Les contraintes

Contrairement aux jardins partagés et aux micro jardins qui impliquent un investissement collectif, les jardins en duo peuvent conduire à la construction de couples propriétaire / jardiniers qui ne sont plus d'aucun apport pour l'association.

Il convient donc de lister les engagements que prennent à la fois le propriétaire, le jardinier et l'association :

 

 

Le jardinier :

  • Doit respecter la charte des Massyculteurs. Cela apporte au propriétaire la garantie d'un terrain bien entretenu et préservé, ainsi que la disponibilité de produits sains.
  • Doit s'accorder avec le propriétaire pour le choix des cultures.
  • Doit s'acquitter de sa cotisation auprès des Massyculteurs.

Le propriétaire :

  • Doit laisser au moins la moitié de la récolte au jardinier.
  • Doit s'accorder avec le jardinier pour le choix des cultures
  • Doit laisser l'accès au terrain au moins 20 h par semaine, selon un planning pré établi et accepté par le jardinier.
  • Doit fournir un accès à un point d'eau potable au jardinier.

L'association :

  • Fournit un remplaçant en cas de défaillance du jardinier
  • Propose des semences et des plants bio achetés en quantité
  • Mobilise ses adhérents pour dispenser des conseils au jardinier.

144 m2 disponible

La fête des associations à Massy est toujours un lieu de rencontres, propice à l'apparition de nouveaux projets.

L'édition 2011 ne faillit pas à la règle.

Un jardin de 144 m2 est mis à disposition, en Centre Ville, par un nouveau Massyculteurs depuis samedi dernier.


Soucieux de la qualité du sol et de ses aliments, le propriétaire souhaite fournir lui même les graines bio, dans cette coopération "Jardins Duo".

Un jardin en duo ?

Passé un certain âge ou accaparé par une vie professionnelle trop prenante, il est parfois difficile de tirer le meilleur parti du bout de jardin qui entoure sa maison.

Ce lopin de terre est pourtant une richesse, qu’il convient de protéger. C’est le refuge d’une faune importante, malgré la pression urbaine. C’est aussi un accroc dans la ville bétonnée, qui permet aux eaux de pluie de venir reconstituer les nappes phréatiques.

 

Si notre ville n'est pas soumise aux risques d'inondation que provoquent les ruissellements, la reconstitution des nappes phréatiques est au coeur de notre actualité, avec la sécheresse que connait notre pays en ce moment.

Ces bouts de terrain sont rares et nombreux sont les citoyens valides et disponibles qui rêveraient d’un coin de jardin à cultiver.

 

Les Massyculteurs proposent d'encadrer des partenariats aux propriétaires et aux candidats jardiniers.

 

L’adhésion aux Massyculteurs est implicite pour le propriétaire donnant accès à son terrain.

 

 

Le jardinier doit être quant à lui adhérent soit par le paiement de sa cotisation soit par le don d’outil ou de matériel.

 

 

 

L’avantage de cette activité réside surtout dans la relation de confiance que contribue à mettre en place l’appui d’une association :

  • Les interventions du jardinier sont planifiées avec l’association de manière à assurer une sécurité maximale au propriétaire qui ouvre ses portes.
  • L’association impose par ailleurs à ses jardiniers une charte de culture privilégiant notamment la culture biologique, afin que les deux partis soient assurés d’une bonne qualité de produits.
  • Les Massyculteurs proposent au couple propriétaire / jardinier des jardinier de remplacement pour les éventuelles périodes de vacances.

Là encore, les intérêts du propriétaire sont préservés et les intervenants sont soigneusement choisis.

 


La formule permet au jardinier adhérent de l’association de :

  • Partager les produits du jardin avec le propriétaire
  • Proposer les surplus à l’association pour un partage avec les autres jardiniers
  • Accéder à une gamme d’outils en partage
  • Accéder à l’achat de semences biologiques à un prix intéressant
  • Bénéficier des conseils des autres jardiniers ou des intervenants choisis par l’association.

 

Le propriétaire quant à lui profite :

  • D'une partie des produits de son jardin.
  • De la présence d'un jardinier qui l'aidera à entretenir son jardin
  • De l'ensemble des services proposés par l'association
  • Du soutien de l'association dans la relation avec le jardinier

Cette activité est source de loisir et d’apprentissage pour les jardiniers. Elle permet également aux jardiniers de s’inscrire dans une démarche collective :

  • Partage des produits du jardin
  • Lien social entre propriétaire et jardinier
  • Economie d’eau par collecte des eaux de pluie chaque fois que cela est possible
  • Economie sur les taxes locales par compostage des déchets organiques